Affronter ses peurs pour grandir

Peur de mourir, peur de la maladie, peur de ne pas être à la hauteur, peur du regard des autres, peur d’être critiqué, peur de ne pas être aimé, peur du sang, peur de l’avion, peur de l’abandon, peur du conflit, peur de l’avenir, peur de traverser la rue en dehors des passages piétons. Tout le contraire du lacher prise.

La peur est une émotion, un signal d’alarme envoyé par notre cerveau en fonction de notre expérience passée.  Notre cerveau reptilien va fuir, attaquer ou être paralysé, cette information est transmise plus rapidement que par les autres zones du cerveau conscient.

  • J’ai peur du sang car enfant j’ai eu le pouce coupé.
  • J’ai peur d’aller voir le médecin car j’ai peur de la maladie.
  • J’ai peur d’aller sur Paris dans la salle de concert car il peut avoir des terroristes.
  • J’ai peur de la mort car j’ai vu beaoucoup de personnes mourir sans qu’on me parle de la mort
  • J’ai peur de perdre tout ce que je possède car j’ai vécu dans la pauvreté
  • Je fais des lifting car j’ai peur de viellir.

La peur est une émotion utile, par contre, la plupart du temps, elle nous empêche de vivre le moment présent. Elle va produire des pensées, des actions et maux dans notre corps qui vont s’installer jour après jour, année après année.

Pourquoi affronter ses peurs ?

Pour répondre à cette question, je citerai les mots d’une amie.

Mon plus grand rêve, c’est d’être libre. Me libérer de mes peurs, de mes chaînes qui m’empêchent d’avancer, m’enferment, d’être moi…de vivre. Je veux vivre ma vie, la sentir, la respirer, me sentir vivante et connecter au monde. Découvrir ce monde, franchir des montagnes, voyager, découvrir, savourer, apprécier, rire  …  Je veux que rien ne soit impossible mais tout donner pour que ça le devienne.

Identifier ses peurs

Cherchez au fond de vous vos grandes peurs, elles peuvent apparaitre dans vos rêves, vous les trouvez aussi dans vos échecs répétés ou bien dans les périodes de votre vie où tout va mal. Elles sont présentes pour vous faire progresser et grandir.

Vous avez le choix de les affronter ou pas. La loi de l’attraction est magique, plus vous avez peur, plus vous attirez la situation à vous.

Comment affronter ses peurs ?

Plutôt que de fuir ou bien d’être paralysé, regardez-la en face avec courage et bienveillance.  Observez les sensations : vous frissonnez, vous avez les mains moites, le coeur qui bat plus vite,  la boule au ventre. Donnez de l’espace à votre peur, connectez-vous au moment présent. Raisonnez, est-ce que cette peur est légitime  ou pas ? Plus vous mettez de la conscience sur cet instant, plus votre inconscient en sera libéré. La méditation, le yoga, le qi gong sont des disciplines qui vous aideront à mieux vous connecter à votre corps.

Fixez-vous de petits objectifs courageux

Maintenant, il est l’heure de passer à l’action et de sortir de sa zone de confort.

J’ai peur du conflit : je lis sur le sujet, de développe ma compassion, je fais des essais dans la gestion du conflit, je me trompe, j’y arrive, je continue, je suis courageux, je n’abandonne pas, je suis un guerrier spirituel, j’apprends de chaque conflit, je peux maintenant les détecter bien en amont.

J’ai peur de la mort : je vais au enterrement, j’ose prendre la main d’un mort ou bien regarder le défunt , je lis sur la mort, je réfléchis sur la mort …

Cherchez au fond de vous vos propres solutions.

Quels sont mes rêves ?

Vous allez mourir demain, qu’est-ce que vous regretteriez de ne pas avoir fait, est-ce que vous voulez le faire ou pas ?

Bonne chance