Guérir l’abandonisme

Guérir abandonisme
Guérir abandonisme

Combien de fois avez-vous ressenti le fait d’être abandonné ?

Bébé, quand votre mère s’occupait plus de vos frères et soeurs ou bien de son mari. Enfant, quand votre père travaillait trop et n’était jamais présent ou quand votre mère vaquait à ses occupations. Adolescent, dans vos relations amicales , quand un ami(e) préferait un autre ami(e) à vous et ne passait plus autant de temps avec vous. Souvenez-vous de votre première rupture amoureuse, qu’avez-vous ressenti quand il ou elle est parti(e) ? Dans votre scolarité, comment étaient vos professeurs avec vous ? Quels sont ceux dont vous vous souvenez et pourquoi ? Adulte, dans votre travail, quand vous êtes-vous senti(e) abandonné ? Au sein de votre famille, quelle personne vous a délaissé ? Dans vos relations sociales, quels sont les amis qui vous ont abandonné ? Dans vos relations amoureuses d’adultes, qu’est-ce que vous avez ressenti lors de vos ruptures quand la personne est partie ?

Nous avons tous subi des abandons successifs, connaissez-vous une personne sur cette terrre qui n’ait pas ressenti un abandon ? Est-ce que nous sommes tous des victimes ?

Oui, vous êtes unique par contre vous n’êtes pas un cas unique.

Combien de fois avez-vous abandonné une personne ?

Bébé, quand vous avez tourné le dos à votre mère pour jouer avec un nouveau jouet sans vous occuper de votre mère qui voulait un calin. Enfant, quand vous avez délaissé une personne pour bien des raisons. Adolescent, réfléchissez aux personnes que vous avez abandonnées et humiliées, pouvez-vous les dénombrer avec la situation ? En amour, avez-vous abandonné ? Dans votre travail, avez-vous quitté un travail qui ne vous convenait plus avec des collègues que vous appréciez ? Au sein de votre famille, est-ce que vous vous êtes éloigné de certaines personnes ?

Imaginez ce que la personne a ressenti quand vous avez agi ainsi en provoquant l’abandon.

Nous avons tous le choix d’abandonné ou pas.

Bien sur, vous pouvez vous justifier d’abandonner une mère qui n’est pas comme vous aimeriez, un père alcoolique, un enfant pas assez commme vous le souhaiteriez, un mari qui n’a pas les qualités que vous aimeriez, une femme qui a certains défauts, un ami qui n’est pas comme si ou comme cela. Oui, vous pouvez justifier votre abandon et chercher la perfection ailleurs car l’herbe est toujours plus verte ailleurs, c’est bien connu.

Guérir l’abandonisme

Plus nous abandonnerons, plus nous attirons des personnes qui provoqueront en nous l’abandon, c’est une loi naturelle et universelle, nous attirons ce que nous sommes au fond de nous.

Donc pour en finir d’être abandonné, il suffit de ne plus abandonner, vous êtes responsable de votre vie. Ressentez l’envie d’abandonner au fond de vous, puis trouvez les ressources en vous pour ne pas abandonner.

Développez en vous la compassion et non l’égoisme.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont abandonnées, elles m’ont permis de prendre conscience de la magie de la vie. A toutes les personnes que j’ai abandonnées, veuillez pardonner mon égoisme.

Comment est né cet article ?

Ce matin, suite à une bonne nuit de sommeil, une soirée à regarder un reportage sur la vie de Jacques Brel. J’assume l’artiste, l’homme passionné et enthousiasme, bienveillant envers lui et les autres.

Je vous souhaite une bonne réflexion et une belle élévation spirituelle.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *